Warning: preg_match(): Unknown modifier '/' in /home/clients/1e416dbc82598bcb456d73b9b6f98549/web/wp-content/plugins/wp-hummingbird/core/modules/class-module-page-caching.php on line 495
Huiles | Ferme du Petit Noyer

Les différentes huiles

Huile de colza

 

En raison de ses acides gras, l’huile de colza compte parmi les plus précieuses huiles comestibles. Elle ne contient que 6 à 8% d’acides gras saturés, 58 à 60% d’acides oléiques insaturés simples et environ un tiers d’acides gras insaturés multiples. En plus de l’acide linoléique essentiel, l’huile de colza contient environ 10% d’acide alpha linolénique – un acide gras omega-3.

Le rapport entre les acides gras omega-6 et omega-3 de 2,5:1 est favorable. L’huile de colza contient en-viron 23 mg de vitamine E pour 100 grammes. En en consommant 15 g par jour, on couvre ainsi un tiers de nos besoins en vitamine E. Cela dit, il ne faut cependant pas oublier que le rapport entre cette vitamine (protection contre l’oxydation) et les acides gras insaturés est plus favorable que dans toutes les autres variétés. L’huile de colza convient donc surtout pour la cuisine froide et les cuissons modérées (et non pour rôtir).

Huile de tournesol

 

Les tournesols high oleic appartiennent à une variété particulière. Ils ont été plantés pour donner une huile qui supporte les fortes températures et convient donc à la friture. L’huile de tournesol high oleic tient son nom de sa forte teneur (plus de 80%) en acide oléique (acide gras mono-insaturé), que l’on peut porter à haute température. Elle contient par contre peu d’acides gras poly-insaturés (acide linoléique), très sensibles à la chaleur, qui se trouvent en grand quantité dans l’huile de tournesol traditionnelle.

Enfin, elle se conserve bien mieux que certaines autres huiles et peut être utilisée indifféremment pour des plats au four, à la poêle, à la friteuse (elle supporte particulièrement bien la chaleur), dans des sauces, assaisonnements, vinaigrettes ou mayonnaises.

Huile de caméline

Producteur : www.suisse-caméline.com

L’huile de caméline est particulièrement saine parce qu’elle est riche en oméga 3. Ainsi, elle permet de corriger le déséquilibre généré par une consommation d’huiles végétales courantes. En effet le ratio d’omégas 6 et 3 est de 1 acide gras oméga-6 pour chaque 2.24 acide gras oméga-3.

Peu connue aujourd’hui, la caméline est une plante qui était autrefois très cultivée en Europe centrale. Des trouvailles archéologiques témoignent de son existence il y a plus de 4000 ans. A cette époque, les hommes l’utilisaient en tant que paille pour la construction de toits et également comme combustible. Les graines étaient généralement pressées afin d’obtenir de l’huile. L’origine de cette huile remonte jusqu’au temps des Celtes. L’huile de caméline fait ainsi partie des huiles alimentaires les plus anciennes. Vers la fin du XIXème siècle, la culture de caméline disparut peu à peu. Sa disparition est probablement liée au fait qu’elle ne contient pas de fibres textiles. Elle ne pouvait donc pas être cultivée comme le lin, pour l’huile et la fabrication de textiles.